Le phénomène Fortnite ! Lancé à l'origine par Epic Games en juillet 2017, il a rapidement capturé les esprits et les cœurs des préadolescents et des adolescents du monde - presque littéralement. Le jeu, dont l'accès est gratuit, comptait près de 250 millions de joueurs au printemps 2019. "Fortnite" a rapporté près de 2,5 milliards de dollars en 2018, en grande partie grâce aux microtransactions au sein du jeu, dans lesquelles les joueurs peuvent acheter des "skins" pour leurs personnages ou de nouveaux pas de danse, et ils raffolent également des vêtement, déguisements et tout produits dérivés Fortnite, mais voilà, l'engouement autour de ce jeu est tellement fort que certains parents commencent à se demander si ce jeu est pas quelques chose de mauvais pour leurs enfants.

Bien que sa popularité ait un peu baissé par rapport à son pic de 2018, le lancement de la version Chapitre 2 du jeu et l'annonce en janvier 2020 qu'il est désormais un e-sport universitaire officiel promettent de lui donner un nouveau souffle.

 

 

Fortnite est-il mauvais pour les enfants ? Ou a-t-il une valeur rédemptrice ?

 

"Je déteste ça. Ça lui bouffe le cerveau", a déclaré Sumer Ramsey, une mère d'Indianapolis (Indiana), dont le fils adolescent a passé un été à jouer à ce jeu. "Il parle de son personnage comme si c'était réel. Il dépense son argent réel pour des paquets de merde virtuelle. Il est livide quand il meurt, et moi je fais une danse joyeuse". Ramsey a dit qu'elle a entendu l'alarme de son fils se déclencher à 5h30 un matin, et elle a su que c'était pour qu'il puisse commencer à jouer à "Fortnite".

Les seules personnes fatiguées de "Fortnite", semble-t-il, sont les parents. Mais "Fortnite" est-il mauvais pour les enfants ? Y a-t-il quelque chose de bon dans les heures que nos enfants passent rivés à leurs écrans pour tenter de décrocher la très convoitée Victoire Royale ?

"'Fortnite est ce que votre enfant en fait", a déclaré le Dr Deborah Gilboa, experte en parentalité et en développement de l'enfant, à TODAY Parents. "Il y a des opportunités incroyables pour la collaboration, la communication, la résolution de problèmes, la persévérance et d'autres compétences qui font de nos enfants les humains que nous espérons qu'ils puissent être."

Mais cela ne veut pas dire que le jeu n'offre pas de nombreuses occasions de promouvoir un mauvais comportement, a prévenu Gilboa - tout, du langage grossier à "se lier d'amitié" avec des imposteurs sur Internet. "Surveillez vos enfants, en particulier ceux de moins de 14 ans, lorsqu'ils jouent à ce jeu", a-t-elle conseillé. "C'est une excellente occasion de montrer la modération et la prudence tout en jouant à un jeu qui permet d'acquérir des compétences importantes et qui est très amusant."

Les parents admettent que "Fortnite" n'est pas si mauvais. Julie Miner a déclaré à TODAY Parents que son fils et sa fille ont tissé des liens en jouant à "Fortnite" ensemble, "un changement agréable par rapport aux disputes non-stop", a-t-elle noté.

Julie Miner a déclaré que son fils a également parlé de la façon dont le jeu "encourage à faire attention à votre environnement, à de nombreuses pièces mobiles différentes, et à prendre des décisions en une fraction de seconde dont vous devez prendre la responsabilité".

Il disait : "Vous prenez ces décisions à la volée et vous devez en assumer les conséquences", a déclaré Mme Miner, professeur adjoint de santé publique à l'université George Mason de Fairfax, en Virginie.

Mandy Brasher, de Stansbury Park (Utah), a déclaré que "Fortnite" a en fait aidé son fils à rester socialisé pendant l'été. "Il n'a pas de téléphone pour contacter ses amis, alors il utilise le jeu pour faire des plans", a-t-elle déclaré à TODAY Parents. "Il va jouer un peu, puis rencontrer cet ami à la piscine. Je pense qu'il est plus social cet été parce que ses amis sont sur le jeu et qu'il peut leur parler et les voir plus souvent."

Même les enseignants voient des avantages à ce jeu. Lily Read, enseignante en seconde à Cambridge, dans le Massachusetts, a déclaré qu'elle avait vu "Fortnite" agir comme un "égalisateur" parmi ses élèves.

"Certains de mes élèves qui ne sont pas très sociaux ou extravertis ont engagé la conversation avec les élèves plus "populaires" sur le jeu", a déclaré Read. "Et si vous êtes bon à 'Fortnite', il y a un respect donné qui supplante le positionnement social d'une manière que j'ai trouvée très intrigante."

Savoir que "Fortnite" pourrait transcender les hiérarchies sociales du lycée et  pourrait vous soulager la prochaine fois que vous trouverez une charge sur votre relevé de carte de crédit et que vous réaliserez que vous avez dépensé de l'argent réel pour acheter à un personnage virtuel un nouveau pas de danse.


Laisser un commentaire